Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 06:52

Dans le film 'Terminator' (pour les cinéphiles), Arnold Swarzenegger déchire à un moment sa peau d'androïde pour réparer ses circuits endommagés...

 

Eh bien à en croire des travaux menés à l'université d'Harvard cette prouesse ne relève plus de la science-fiction mais se réalisera très bientoot..

 

Des chercheurs sont en effet arrivés à développer des cellules de vaisseaux sanguins humains...sur un circuit électronique.

 

Leurs recettes s'inspire du cytosquelette : un réseau filamenteux sur lequel vient se fixer habituellement les éléments d'une cellule ...

 

Ainsi ont il utilisés , en guise de câbles , des nanofils de silicium organique "tricotés" à la manière d'un filet de peche et sur lequels ont ils ensuite greffé des nano-électrodes en silicium...enduite de collagène cette nasse spongieuse s'est alors avérée un redoutable piège à cellules : une fois déposées sur ce "cytosquelette électronique", les cellules prélevées sur des vaisseaux sanguins ont proliféré jusqu'à former un capillaire de plus de 1 cm de long...

 

C'est d'autant plus incroyable que grace aux nano-électrodes disséminées dans ces entrelacs de nanofils, les chercheurs ont même reussi à surveiller l'acidité du sang dans les cellules .

 

L'un des chercheurs du nom de Bozhi thian explique : (..)"dans un premier temps notre procédé pourrait servir à tester les effets de nouveaux médicaments sur des tissus "(..) ..avant sans doute d'ouvrir de nouvelles pistes vers la mise aux points d'implants bioniques ....

Partager cet article

Repost0

commentaires